L’agriculture biologique, pourquoi :

 

Pour nous ce n’est pas seulement un signe de qualité que l’ont peut afficher sur notre produit. Evidemment, toutes nos pratiques de production répondent au cahier des charges de l’agriculture biologique et sont vérifiés par un organisme certificateur.

Si l’on en reste à cette vision des choses, cela reste une simple approche commerciale. Nous avons plutôt fait ce choix par éthique professionnelle pour des raisons :

 

-          Ecologiques

L’élément primordial est avant tout le sol car c’est lui  qui permet de produire la masse végétale nécessaire à l’alimentation de nos animaux. Le  fonctionnement d’un sol est très complexe : c’est un écosystème fragile et en permanente évolution. La taille de notre troupeau est donc adaptée à la surface dont nous disposons et à la qualité de nos sols qui nous demande une attention quasi permanente.

Nous refusons donc  de faire des apports d’intrants minéraux qui augmentent la croissance des plantes et de diverses molécules chimiques visant la destruction des ravageurs et des plantes concurrentes de nos cultures mais qui impactent gravement le fonctionnement des sols.

Nous mettons en oeuvre le compostage, la diversification des cultures, le désherbage mécanique, et d’autres pratiques plus vertueuses qui permettent au sol d’exprimer tout son potentiel

 

-          Energétiques

La plus part des modèles de production  agricole qui visent une augmentation forte de la production s’accompagne d’une consommation d’énergie qui ne cesse de s’accroître avec tous les problèmes de pollution et d’épuisement des ressources naturelles que cela engendre. Notre réflexion nous amène à mettre aussi en œuvre des pratiques plus sobres. Voici quelques exemples :

* la recherche d’une autonomie alimentaire maximum pour notre troupeau

* la valorisation des herbages extensifs

* la prolongation des périodes de pâturage

 

-          Sociales

Le surcroît d’activité qu’engendre notre système de production permet de dégager un revenu pour nous mais aussi pour d’autres personnes qui travaillent sur la ferme.

 

-          Economique

Notre production bien qu’elle soit moins rentable comparée à un système en production conventionnelle reste viable grâce à la vente directe qui sécurise notre façon de travailler et la rend plus pérenne dans le temps.

Nous refusons d’être des producteurs de matière première pour l’agroalimentaire et la grande distribution. Ce système oblige les paysans à produire toujours plus pour maintenir leur revenu.

 

-          Gustatives

Notre expérience  nous montre que les performances quantitatives sont toujours en opposition avec la qualité gustative des produits.

C’est pourquoi, nous privilégions un engraissement long au maximum à base d’herbe pour nos animaux. Nous retravaillons une sélection d’animaux plus rustiques mais moins productifs. Nous mettons en œuvre une découpe de la viande de la même façon que la boucherie traditionnelle qui demande davantage de temps …

 

-          Sanitaires

La nourriture que nous absorbons tous les jours doit répondre à des qualités sanitaires établies. Aujourd’hui la réglementation est très stricte du point de vu microbien. L’atelier de découpe et les règles d’hygiène que nous mettons en œuvre nous permettent d’être dans ces normes.

En revanche, cette même réglementation est plutôt laxiste face aux diverses molécules de synthèses utilisées dans les processus de production et de transformation. Pourtant l’impact sur notre santé à moyen et long terme  fait visiblement de moins en moins de doute même au sein de la communauté scientifique.

Pour nous, le choix de l’agriculture biologique nous permet d’écarter ce risque.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now